Lettres du diable gardien

11.06


Mon Cher,


Bien sûr, je n'ai pas besoin de dire ce que je pense de votre dernière farce ? Vous savez parfaitement de quoi je parle - de votre visite dans un endroit où vous ne devez en aucun cas entrer ! Je comprends la curiosité, mais qu'est-ce qui pourrait vous intéresser dans une vieille église vide ? Vous vivez au 21ème siècle, seules les personnes âgées qui n'ont pas encore accepté l'idée de la mort vont à l'église et réveillent un espoir naïf... Je vais vous le dire sérieusement : même à des fins justifiées, comme visiter des monuments , votre présence là-Bas est hautement indésirable. Non pas qu'il y ait là quelque chose de dangereux, bien sûr, car c'est un lieu comme un autre, mais il s'agit d'une hystérie collective à laquelle participent d'autres personnes. Malgré qu'elle puisse paraître séduisante à première vue, rien de plus faux ! Au nom des rêveries et des fantasmes, les participants à ces étranges mystères se livrent à l'autoflagellation et à l'humiliation. Ils se frappent la poitrine et s'excusent pour les fautes qui sont dans leur nature. Est-ce la faute du chien s'il aime la viande ? Est-ce sa faute s'il mange un morceau de jambon dès lors qu'il le voit ? Mais assez parlé. Concentrons-nous sur ce qui vous a vraiment touché dans ce foutu endroit.

Foi. C'est ce à quoi vous avez pensé lorsque vous avez regardé l'intérieur vide et froid de l'église. « Qu'est-ce que la foi ? Est-ce une question de raison ? Ou peut-être un choix ? ». Ce genre de questions m'excite toujours. Je jure devant Dieu que si vous ne vous étiez pas tenu dans un endroit dans lequel je ne suis pas autorisé à entrer, je serais descendu et vous auriez senti une possession dont ils n'ont même jamais entendu parler dans la Bible. De quel genre de questions s'agit-il ?

La foi est-elle un acte de raison ? Ou alors de libre arbitre ? Croyez-vous parce que vous voulez croire ? Seuls certains saints peuvent dire de telles bêtises... Non, ma chère. Il est bien connu que la foi est émotionnelle, comme tout ce qui a de la valeur. Vous le ressentez, vous le croyez, vous ne le ressentez pas - vous ne le croyez pas. Est-ce si difficile à comprendre ? Après tout, la foi est le contraire de la raison, n'est-ce pas ? Certaines personnes ont ces troubles, pardonnez-leur - elles obtiennent ce genre de grâce et pensent qu'elles croient quelque chose. Un Dieu, Zeus ou Bouddha, peu importe. Habituellement, cependant, une telle « foi » n'est rien de plus qu'une tradition que de moins en moins de gens cultivent. A l'âge de la raison, la foi meurt. Cela ne vous surprend pas, n'est-ce pas ? Vous souvenez-vous à l’école quand vous disiez à tout le monde que vous ne croyiez pas parce que vous ne ressentiez rien? Que la religion est une malédiction ? Que c'est une relique du passé qu'il faut détruire ? Que les prêtres ne prennent que de l'argent ? Quel est le problème avec vous maintenant? Devenez-vous fou avec l'âge?

Par exemple, je ne vous demande pas du tout de croire en moi. Cela ne me dérange pas que vous lisiez ces lettres avec un sourire ironique. Il est important pour moi que vous les lisiez et c'est tout. Je ne vous demande même pas de me croire. Faites ce que vous ressentez comme un chien. Tu veux une saucisse, prends-la. La foi c'est l'auto-illusion. Vous ne le savez pas encore ? Personne ne peut vous prouver que Dieu existe ou qu'il n'existe pas, alors est-ce que cela vaut la peine de s'embêter avec Lui ? Les anciens buvaient du vin pour contacter les dieux, ou utilisaient d'autres drogues. Je vous recommande le même médicament, pas seulement pour voyager jusqu'à l'Olympe, mais pour soigner votre tête stupide.

Encore une chose... La foi dans l'âme... Quel beau conte de fées pour ceux qui pensent qu'ils vivront éternellement... Non, je vous le dis - et vous feriez mieux de me croire. La vie éternelle n'existe pas. Vous faites partie de la nature, tout comme un arbre, un oiseau ou... un chien. Vous êtes comme un chien sans poils, mais avec un cerveau surdimensionné. Vous feriez mieux de vous habituer à cette pensée. Si vous continuez à y penser, je vous rendrai tellement obsédé que vous aboierez après cela pendant encore une semaine.

Luc



157 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout