Les lettres du diable gardien

10.09.2021


Mon cher,


Vous me faisiez - je dirais - mourir de rire avec votre misérable philanthropie. Donner de l'argent au musicien de rue... Je ne comprends pas... Si vous lui aviez donné 50 centimes, je l'aurais compris, mais autant ? Avez-vous trop d'argent? Écoutez vos parents, vos amis ou votre femme qui n'arrêtaient pas de dire : ¨L'argent peut ne pas vous apporter le bonheur, mais s'il n'y a pas d'argent, c'est toujours un malheur¨.

En tant que votre conseiller, dois-je vous expliquer que vous devez prendre soin de vos finances ? Votre bien-être et celui de votre famille dépendent de vous, et la prodigalité n'est en aucun cas recommandée. Mieux vaut aller au casino, alors peut-être gagnerez-vous quelque chose. Comme cela, vous aurez perdu votre dîner dans un restaurant d'un seul geste ... Ou un livre pour votre enfant.

Vous pensez que je vous persuade d'être méchant. Rien ne pourrait être plus faux. Je veux juste que vous pensiez trois fois à vos besoins urgents plutôt que de soutenir un toxicomane potentiel dans la rue. Après tout, cet homme ne pouvait même pas jouer ! Non, je n'essaie pas de vous persuader d'être avare, mais d'être raisonnable. Pensez à ce à quoi tous vos amis pensent : un appartement qui pourrait être plus grand, une voiture qui aurait déjà dû être remplacée et des vêtements qui sont votre pièce maîtresse. Pensez à vous, à vos rêves, vos vacances, vos voyages ou vos passions. Pouvez-vous vous permettre tout cela ?

Mais ne m'écoute pas, écoute ta maman ou ta femme ou ta collègue de travail. Tout le monde vous dira que j'ai raison. Parce que j'ai raison.


Luc.


Bienvenue,


Votre conseiller aurait bien raison, mais ses intentions ne sont pas aussi pures qu'il y paraît. C'est aussi différent que la prodigalité de la générosité, tout comme l'économie de la cupidité. Vous savez vous-même que la frontière entre elles est toujours mince. Comme d'habitude lorsqu'il s'agit de modération et de ne pas aller aux extrêmes.

Votre conseiller s'est indigné du geste du cœur sincère, mais laissez-moi vous dire quelque chose maintenant. "Donner ne veut pas dire perdre, et plus vous donnez, plus vous grandissez." C'est ce qu'écrit de Saint-Exupéry. Vous allez penser que c'est juste une belle pensée, poétique, donc comme toute poésie, complètement inutile. Mais c'est tout le contraire. La générosité vous rend grand, tout comme votre cœur. Car si vous aimez votre femme de tout votre cœur, cela veut-il dire que vous n'aurez pas assez de coeur pour votre enfant ? Et puis pour les parents ? Et puis pour les amis ? Si vous donnez tout votre cœur à une personne, c'est incroyable, mais vous n'avez pas à en donner moins aux autres. Au contraire. Si vous n'aimiez que votre ami et personne d'autre, vous lui donneriez peu. Il gagnerait plus si vous aimiez plus que lui.

La question est : qu'avez-vous vraiment donné à ce musicien : du cœur ou juste de l'argent ?


Ton ange.



60 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout