Les lettres du diable gardien


08,07


Mon Cher,

Je ne sais pas d'où vient votre soudain intérêt pour la philosophie et l'éthique, en particulier... Je vous ai déjà prévenu qu'il ne fallait pas discuter de sujets dangereux, car cela peut vous menacer de conséquences très désagréables. Mais je ne vais ni vous menacer ni vous punir pour votre curiosité... Après tout, c'est le premier pas vers l'enfer...

De toute façon, depuis que vous avez commencé à jouer à Socrate avec vos pensées, vous n'êtes plus en sécurité. Je ne sais pas ce qui se passe, mais je sens un intérêt accru pour vous dans des cercles auxquels je n'ai pas accès.

Les vacances approchent pour vous tous. Un moment que j'aime beaucoup personnellement. Il vous faut une pause dans les affaires quotidiennes. Vous n'en avez pas marre de tout ça ? Allez à la plage, prenez un verre et commencez à agir comme un vrai vacancier. Je vais vous regarder de loin alors j'espère vous voir vous amuser. Après tout, c'est ça le bonheur, n'est-ce pas ? Cela dépend de ces moments d'oubli fugaces.

Depuis quelques jours, vous vous demandez ce qu'est la liberté, et la chose est prosaïquement simple. Personne ne peut vous imposer la façon dont vous vous comportez, ou les choses que vous faites, dites, ou alors les endroits que vous fréquentez. Même moi, je ne peux pas vous ordonner quoi que ce soit, même si je souhaiterais que vous arrêtiez de penser, par exemple... Vous etes libre, alors faite ce que vous voulez... Vous n’êtes limité que par les dispositions légales, mais vous pouvez souvent les contourner d'une manière ou d'une autre. Alors amusez-vous, oubliez tout et lancez-vous enfin. Vous ne voulez pas encore être un vieux grand-père, n'est-ce pas ?

Bonnes vacances. Je garderai un œil sur vous et vous enverrai la prochaine lettre à votre retour.


Luc.



Homme sans esprit,


Votre ami sait parfaitement comment vous aborder et vous vous laissez conduire par le nez, comme un singe de cirque. Il vous laisse délibérément tranquille pendant les vacances, car il sait que ce sera un moment très bénéfique pour lui même sans ses lettres. Malheureusement, la philosophie seule ne suffit pas à faire de vous une bonne personne responsable, ce dont il est bien conscient.

Ne vois-tu pas qu'il utilise des trucs bon marché, connus depuis des années ? Des slogans tels que « faites ce que vous voulez » ou « vous êtes libre, donc personne ne peut rien vous dire » ne sont que des foutaises…

Oui, tu es libre, et donc tu peut même écouter la sagesse de ton ami Luc. Mais je vais vous dire la vérité : la liberté, c'est faire un choix qui ne vous asservira pas. Quand Luc parle de liberté, il vous montre le chemin d'un toxicomane, d'un alcoolique ou d'un suicidaire et vous dit "tu peux le choisir, tu es libre !" et vous savez? Vous pouvez le choisir, seulement cela vous rendra-t-il libre ? Oui, vous ne serez libre que si vous choisissez bien, sinon - croyez-moi, votre liberté prendra bientôt fin. Gardez cela à l'esprit pendant vos vacances.

Post Scriptum. Je vais aussi garder un œil sur toi.


Ton ange.




225 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout