Les lettres du diable gardien


23,01


Mon cher,


Est-ce que vous voyez ? Il n’a même pas daigné vous répondre ! C’est comme ça de l’autre côté. Ils changent de sujet, ne répondent pas aux questions, mais vous focalisent sur quelque chose de complètement inutile. Tolérance? Quel est ce sujet ? Je parle de choses sérieuses, de souffrance, de pourquoi il y a du mal dans le monde, de l’existence – ou de la non-existence de Dieu, et lui... De la tolérance... Ou du tourisme... Lesse lui tronquille.

Pouvez-vous voir maintenant? Il est juste faible, il n’essaie pas de se battre car il sait qu’il va perdre comme une merde. Il ne fera que vous tromper, vous montrer des espoirs illusoires et de la pseudo-sagesse, afin que vous vous tourmentiez et deveniez ainsi de plus en plus malheureux. Qu'adviendra t-il de penser, de méditer, de philosopher ? Concentrez-vous sur les vrais problèmes – n’avez-vous pas besoin de plus d’argent ? En avez-vous assez pour perdre votre temps à faire des choses stupides ? Avez-vous déjà le meilleur travail du monde? Ce sont les problèmes, c’est la RÉALITÉ. Ça, c'est avoir la tête dans les nuages.

Pensez à nouveau en qui vous avez confiance – quelqu’un qui ne peut répondre à aucune question importante pour vous, quelqu’un qui vous distrait sur le chemin de votre propre bonheur.

Luc.


Bienvenue,

Les gens ont toujours voulu que Dieu entre dans l’arène de l’histoire sur un cheval blanc, pour combattre majestueusement et avec une grande force la dernière bataille avec l’antique serpent et finalement le vaincre. Ce n’est pas un mauvais désir, mais malheureusement humain. Vous voudriez que je combatte Luc, que je le batte efficacement avec une réplique courte et acérée portée à même le cœur. Et vous seriez comme un spectateur applaudissant dans les gradins. Un tel touriste spirituel pour qui nous sauterons pour que vous vous amusiez et rejoindrons ensuite le gagnant. Il est facile de rester à l’écart et de rire d’un perdant après coup, il est plus difficile de décider de quel côté vous voulez être tant que la bataille continue et que son sort n’est pas encore évident. Les gens aimeraient s’asseoir dans les tribunes et regarder le combat entre Dieu et le diable comme des touristes, mais ils n’ont pas remarqué qu’ils sont le lieu de ce combat... C’est en eux qu’il a lieu. Alors si tu veux que le mal disparaisse subitement, il faudrait que tu cesses d’exister, car il est aussi en toi... Dans une lettre que j'ai écrite, je disais qu'il n’y aurait pas de spectacles d’escrime spectaculaires de ma part. Je ne te rendrai pas heureux et je ne sauterai pas pour toi, je suis désolé. Est-ce que tu sais pourquoi? Car s’il relevait le défi, je devrais me battre selon ses règles, avec des cris et du bruit.

Laissez-moi vous le redire : ne soyez pas un touriste spirituel qui attend des attractions et des réponses rapides de tout le monde autour de vous. Le monde n’est pas Disneyland. Devenez un chercheur qui comprend qu’il y a des sujets qui peuvent être étudiés toute la vie. Savez-vous comment Dieu vient ? Pas sur un cheval blanc parmi les légions angéliques, mais comme un enfant. Complètement faible. Il ne se défend pas et ne porte pas de coups écrasants. Et c’est comme ça qu’il gagne.


Ton ange.



84 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout