Les lettres du diable gardien.

13,12


Mon cher,


Vous avez faim, mangez, soif, buvez. Si vous voulez regarder votre série préférée, pourquoi pas ? Si vous voulez un hamburger, pourquoi ne pas le manger ?

Ne voyez-vous pas que le simple fait de poser de telles questions est - c'est peu le dire - étrange ? Vous n'avez vraiment rien d'autre à faire ? Vous faites de votre tête une poubelle et vos monologues intérieurs m'agacent.

- Dois-je aller chez un ami ou pas ?

- Dois-je boire une bière ou pas ?

C'est vraiment pathétique. Vous êtes come une fille de quinze ans qui ne sait pas quelle robe porter.

Pour la dernière fois je vais vous dire : vous voulez manger, mangez, si vous voulez boire, buvez, et puis arrêtez d'y penser.


Luc.


Bienvenue,


Votre conseiller ne cesse de répéter la même chose. Je ne vais pas vous dire que manger des hamburgers ou boire de la bière est mauvais en soi, je veux plutôt attirer votre attention sur une petite chose. Supposons que vous mangiez des hamburgers tous les jours. Au bout de cinq ans, vous en aurez marre, mais le plus triste, c'est que vous ne pourrez plus vivre sans hamburgers. Non, n'appelons pas ça une addiction, c'est un mot trop fort dans ce cas. On peut plutôt parler d'habitude. Mauvaise habitude. Bien sûr, il n'y a rien de mal à manger un hamburger ou boire une bière de temps en temps. Le problème se posera lorsque cela deviendra une habitude.

Mais je ne voulais pas écrire sur de mauvaises choses, mais sur de bonnes habitudes. Imaginez que vous vouliez apprendre à jouer du piano. Cela demande un travail systématique et de longue haleine. Il faut se motiver chaque jour pour s'asseoir devant le clavier et se fatiguer, réfléchir et s'entraîner, pour enfin profiter de l'effet. C'est un combat avec soi-même, parce qu'un jour vous voulez jouer, mais les huit jours suivants vous ne voulez pas... Parce que c'est dur, ennuyeux, fatiguant, parfois même désagréable quand on a mal aux doigts. Ensuite, il est plus facile d'utiliser l'astuce d'une habitude. Prévoyez un temps d'exercice régulier, au même endroit, de sorte qu'après quelques semaines, cela devienne normal, qu'après le déjeuner, par exemple, vous vous asseyiez et jouiez pendant une demi-heure (en regardant votre montre). C'est aussi une bonne idée d'utiliser un système de récompense et de punition - disons que vous vous permettez de regardez votre série préférée tant que vous pratiquez le piano.

Il est bon de travailler sur soi car cela fera de vous une personne persévérante et dévouée. C'est bien de pouvoir se priver d'un hamburger pour pouvoir à l'avenir se priver de choses qui sont vraiment importantes pour le bien des autres. Ainsi, même apprendre à jouer du piano peut faire de vous une meilleure personne et manger des hamburgers une moins bonne personne. Si vous vous autorisez à tout faire, vous ne contrôlerez jamais l'égoïste qui est en vous.


Votre ange.



86 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout